Prise en charge par la méthode de reconstruction posturale d'une patiente atteinte d'un syndrome fémoro-patellaire

 

Mme B., âgée de 23 ans, souffre depuis 15 mois d’un syndrome fémoro-patellaire bilatéral, à prédominance droite. Les douleurs sont quotidiennes et l’empêchent de pratiquer ses activités de montagne sportives et professionnelles. Sur le plan morphologique, Mme B. présente un genu varum et genu recurvatum bilatéral.

La prise en charge en reconstruction posturale est justifiée d’une part, par l’échec de la kinésithérapie conventionnelle et d’autre part, l’expérience pratique et la littérature grise montrent qu’un tel traitement pour des patients souffrant de cette pathologie, s’avère souvent efficace.

Après la présentation des caractéristiques et du traitement habituel de cette pathologie, ce mémoire expose le traitement kinésithérapique de reconstruction posturale mis en place pour soulager cette patiente. L’outil thérapeutique propre à cette méthode est l’induction normalisatrice, son principe thérapeutique est la normalisation du tonus.

Les critères principaux d’évaluation de l’efficacité du traitement sont la douleur (par échelle visuelle analogique), la fonction (par l’indice de Lequesne) et la morphologie (sur clichés photographiques).

Après dix séances de travail réparties sur trois mois, les douleurs et la gêne fonctionnelle ont diminué. La morphologie des membres inférieurs a été améliorée.

Mots clés

Recurvatum ; Induction normalisatrice ; Genu varum ; Gonalgie 

 

Auteur Guillaume REBERT
Date 2013
Document à télécharger